Trouver la meilleure nourriture pour un chat en bonne santé

Trouver la meilleure nourriture pour un chat en bonne santé

Nourrir correctement ses animaux de compagnie garantit leur santé. Pour les chats adultes, il est primordial d’avoir une alimentation adaptée. Un régime alimentaire à base d’aliment complet l’aide à rester en forme. La qualité de sa nourriture a aussi des influences sur son pelage et son bien-être. 

 

Les différents types de nourriture pour chat

Pour bien nourrir son chat et pour qu’il soit en bonne santé, il faut connaître les types de nourriture pour chats existants. Chaque type est distinct par sa texture et sa capacité à rassasier votre animal de compagnie.

 

La croquette pour chat

C’est de la nourriture sèche. Le taux d’humidité des croquettes pour chat est inférieur à 14 %. Le système digestif du chat lui permet de grignoter plusieurs repas à petite quantité en une journée. Les croquettes pour chats sont spécialement conçues pour répondre à ce besoin de grignotage. Le côté croquant assure une meilleure hygiène dentaire pour votre félin. Généralement, la quantité de croquettes à donner est prescrite par les vétérinaires. Elles sont faciles à doser à l’aide d’une pelle à croquette. Cela évite le surpoids ou l’obésité du chat. Il existe des croquettes avec et sans céréales. Le choix se fait en fonction du régime de votre animal.

 

La nourriture en pâtée

Les pâtées pour chats sont des aliments humides. Elles sont vendues dans des boîtes, des sachets ou des barquettes. Contrairement au type sec, leur taux d’humidité est à plus de 70 %. De ce fait, elles offrent une bonne hydratation. La pâtée est particulièrement appréciée par les chats en convalescence ou fragile, car elle est simple à digérer. Sa teneur en viande la rend plus appétissante. Les nourritures humides en boîte se conservent facilement. Néanmoins, il faut veiller à les finir rapidement lorsqu’elles sont ouvertes.

 

La composition de la meilleure nourriture pour chat

Répondre aux besoins spécifiques du chat est la clé pour qu’il soit en bonne santé. Les nutriments contribuent à sa croissance et à son développement. Pour cela, la nourriture pour chat doit contenir des :

  • Protéines : ils doivent constituer plus de 30 % de son alimentation. Généralement, un chat adulte a besoin de 26 g de protéines dans la journée. Il est préférable de choisir ceux d’origine animale.
  • Glucides et lipides : le premier doit être inférieur à 45 %, tandis que le second, supérieur à 11 %. C’est pour garder un bon équilibre nutritionnel et éviter une forte prise de poids ou le diabète.
  • Vitamines : un chat a besoin d’une bonne dose de vitamines A, B, et D. Il lui faut aussi la E, K et H. Il est impératif de ne pas dépasser le dosage.
  • Acides aminés : ils sont nécessaires pour le développement de ses muscles.

La nourriture fait-maison

Cuisiner de délicieuses nourritures pour vos boules de poils est un mérite. Cela vous permet de connaître exactement ce que votre animal consomme. Néanmoins, préparer de la nourriture pour chats se révèle assez difficile. Le respect du temps de cuisson, assurer de bien ajouter les vitamines et minéraux après la cuisson, voilà les exigences. En plus, le grand appétit du chat fait que vous devez cuisiner plusieurs fois ou en grande quantité pour remplir sa gamelle. Le plus dur est de garantir la conservation du reste

 

Ce qu’il faut éviter pour un chat en bonne santé

Au-delà de la nourriture pour chat habituelle, nous avons tendance à offrir des friandises à notre animal pour le gâter. Pour le faire en toute sécurité, il faut savoir que certains aliments sont dangereux pour les chats. Le chocolat est le premier à éviter, il n’est pas fait pour leur système digestif. Sa composition provoque une mauvaise digestion chez les félins. Cela peut le perturber. 

 

Les produits laitiers, comme le fromage, les yaourts et le lait, entraînent aussi des troubles digestifs. C’est le cas, surtout, si votre chat ne tolère pas le lactose. Enfin, les pommes de terre crues, l’avocat et les os sont aussi à bannir pour écarter les risques d’indigestion.